Exemples de sites d'e-commerce

Des niches commerciales encore à prendre sur le Web

Si la vente en ligne reste encore globalement insuffisamment développée en Wallonie, (10% des PME vendent en ligne), les initiatives se multiplient, avec le lancement soit d'activités exclusivement en ligne, soit d'activités sur Internet combinées avec les canaux de vente traditionnels. Ces initiatives exploitent des niches commerciales non pleinement occupées sur le Web. Elles tentent de tirer parti des particularités de l’e-commerce pour prendre des parts aux concurrents. Ceux-ci s’en rendent parfois compte trop tard. Il apparaît aussi que la majorité des commerçants ignorent encore ou sous-estiment les opportunités d’affaires qu’ils pourraient saisir en ouvrant également un magasin en ligne.

Aussi, cet article propose d’effectuer un coup de projecteur sur le commerce électronique wallon « BtoC » (vers le consommateur final), au travers de 36 exemples. Ceux-ci ne sont pas tous des modèles à suivre en termes de stratégie de positionnement et de qualité de sites Internet. Ils sont avant tout illustratifs de la variété des produits et services susceptibles d’être vendus en ligne et de la diversité des profils des « cybercommerçants ».

Peut-être y découvrirez-vous de nouveaux fournisseurs, et serez-vous tenté de lancer également votre activité en ligne.

Boutiques virtuelles lancées par des commerçants wallons

Electronique :

Des cybercommerçants ont réussi à se faire une place dans ce secteur, malgré la compétition de grands acteurs internationaux.
Outre de multiples magasins de produits informatiques, vendant tant en boutique qu’en ligne, citons www.auditelshop.be, cybercommerçant proposant du matériel électroménager et multimédia, et www.mantec.be, cybercommerçant vendant en ligne de petits matériels électroniques et domotiques.

Produits alimentaires :

Il faut reconnaître le faible succès des supermarchés en ligne généralistes, en raison notamment des coûts logistiques liés à la gestion de la chaîne du froid jusqu’au consommateur. Par contre, Internet peut constituer une formidable opportunité de développement pour des détaillants spécialisés. Ceux-ci, forts de la renommée de leur magasin, peuvent fidéliser la clientèle et faciliter le renouvellement de ses achats en proposant en parallèle un magasin en ligne. Internet sera aussi particulièrement efficace pour se faire connaître au delà de la zone de chalandise actuelle. Des producteurs peuvent aussi profiter de ce canal pour vendre en direct. Toutefois, peu de références existent pour l’instant en Wallonie. Citons comme « cybercommerçants », www.enviedecafe.com (vente de produits liés aux boissons chaudes, tels que des dosettes), www.mychocolat.net et www.espacevin.com, proposant plus de 500 références en vins de France et d’ailleurs.

Univers « ménage et aménagement » :

De nombreux entreprenautes ont lancé une activité dans ce créneau. Il reste toutefois encore de nombreuses niches à occuper. Même dans les domaines très animés au niveau du commerce traditionnel, comme la vente de salons en cuir et articles de décoration, des places peuvent être occupée par des cybercommerçants. Certains vendent quasi exclusivement en ligne, telle la société Alterego-Design, positionnée sur le mobilier design, avec son propre magasin en ligne (www.alterego-design.be) mais aussi une boutique sur eBay. D’autres ont aussi un show-room traditionnel, tel www.quatuor.be , société qui a déjà été présentée dans ces colonnes. Citons aussi www.deco-themes.be vendant en plus des ensembles prêts à décorer pour tables de fêtes et événements.

Univers « loisirs » :

Il s’agit d’un autre créneau porteur. Pour illustrer la diversité des biens qui peuvent se vendre en ligne, citons les rosiers (www.filroses.com) et, plus largement dans le domaine du jardinage, www.gonthier-be.com qui vend en ligne tant des plantes que du matériel. Se vendent aussi en ligne des instruments de musique (ex : www.tasset.be, www.omega.be), des jouets en bois (www.jouets-bois24.com), des horloges et divers objets décoratifs (www.majishop.be), et même des pièces de rechange de Vespa et Lambretta (www.legendsbike.be).
Plusieurs boutiques en ligne proposent des articles cadeaux, tels www.articadeau.com, www.articlesmariage.com, www.dominibaby.be (articles pour bébés).
www.graphicarte.eu édite des cartes de visites, cartes de fidélité, invitations sur mesure. www.4dimension.be établit des devis en ligne pour des broderies et impressions sur textile. www.wintower.eu vend un système de rangement pour bouteilles de vin.
Plus « utilitaire », le site www.planet-pneus.be propose en ligne des pneus et jantes.

Vêtements :

De jeunes étudiants liégeois ont lancé une ligne de vêtements « tendance » : www.jn-joy.be. Des t-shirts très originaux sont vendus sur www.sehubabe.com. Une boutique en ligne propose des vêtements pour enfants de moins de 4 ans (www.minouchet.com) .

Soin de la personne :

www.1optical.com : cybercommerçant spécialisé dans le renouvellement de lentilles de contact et d’accessoires optiques. Un autre acteur s’est aussi positionné sur ce marché : www.combienteslentilles.com
Dans le domaine des produits cosmétiques, relevons www.passionsdo.net (savonnerie artisanale), www.delforge.com où peuvent être achetés les flacons de parfum de la marque namuroise Delforge, www.la-wicca.com (divers produits « santé »), www.salembier.com (institut de beauté), et, très original, www.beaute-chocolat.eu (produits de beauté et de soins naturels et bios, aux senteurs agréables ou gourmands).
www.newpharma.be : une pharmacie proposant un catalogue très complet de produits (15 000 références de produits cosmétiques et 1300 médicaments non soumis à prescription médicale).

Tickets en ligne :

Enfin, il n’y a pas que les compagnies de transport et les multinationales du loisir qui proposent la vente en ligne de tickets. De multiples acteurs publics culturels permettent de réserver en ligne des places, de même que des acteurs privés : le parc Paradisio (www.paradisio.be), les Grottes de han (www.grottes-de-han.be) , les Thermes de Spa (www.thermesdespa.com),...

Rédaction: Damien JACOB (avril 2009)